Massy Durable : bilan de la saison 2015-2016

A Massy (91), troisième ville de l’Essonne par la population, un collectif d’associations locales et de citoyens est à l’initiative d’un vaste programme intitulé « Massy Durable » avec le soutien de la Mairie et de l’agenda 21 local.

Ce programme vise à faire de la ville un  territoire nourricier, résilient et solidaire. Il est financé par le Conseil Régional pour la phase de végétalisation, au titre du programme « Soutien à la TVB ».

Le projet combine des opérations de renaturation des espaces verts et des délaissés pour en faire des sites de cueillette libre, la mise en place de potagers collectifs opérés par les habitants, la fourniture d’infrastructures mobiles de distribution et de transformation des aliments opérées dans un cadre associatif et la mise en place de 2 micro-fermes opérées par des professionnels.

Menée par l’association Haie-Magique, la phase de végétalisation conduira à renaturer sur le territoire communal 150 sites délaissés ou vacants, à créer 30 jardins partagés en pied d’immeuble et à installer 2 micro-fermes en permaculture d’une surface d’environ 1.500 m².

Un partenariat entre la Mairie et les associations locales

Pour chaque site identifié, l’association Haie-Magique formule une préconisation (forme et hauteur de la haie, surface couverte, essences présentes, connectivité biologique). Le projet de plantation fait l’objet d’une validation par les services techniques de la ville (présence de réseaux enterrés, traces éventuelles de pollution, prévention de la délinquance, mise en sécurité des chantiers de plantation et d’entretien, etc).

Des chantiers citoyens

Les chantiers sont organisés en période de plantation (octobre à mars) et les plantations sont assurées par des planteurs bénévoles, citoyens, riverains et/ou militants recrutés pour chaque chantier, ou se liant de manière plus durable au projet, sous la conduite d’un professionnel du paysage ou de l’exploitation forestière. L’association Haie-Magique dispose d’un réseau d’une cinquantaine de planteurs bénévoles et mobilise avec l’aide de la ville les citoyens.

Végétaliser la ville de manière durable

Le but est de densifier les strates végétales arborée et arbustive en plantant des essences rustiques et résistantes. Les plants sont de jeunes plants forestiers livrés « racines nues » par des pépiniéristes de confiance ; certains plants seront labellisés « essences locales » par l’AFAC-Agroforesterie, association de référence en matière de haies et d’arbres champêtres. Il s’agit essentiellement de feuillus, d’essences fruitières et d’arbustes, notamment à baies, toutes de provenance locale. Quand le contexte le permet, on envisage la végétalisation dans une optique nourricière en créant des vergers et des zones de cueillette de petits fruits et de baies.

Réalisations de la saison

Dix-huit sites plantés avec une multitude de parties prenantes

Au cours de la saison passée, 18 sites ont été implantés sur le territoire de Massy, dont 14 réalisations ont été effectuées sur le financement régional « Trame Verte » et 4 réalisations en co-financement « Mairie-Région » (Jardins solidaires). La renaturation de ces sites a donné l’occasion d’organiser 18,5 journées entre fin septembre 2015 et fin mars 2016, chantiers qui ont été fréquentés par 300 bénévoles environ, dont les 2/3 environ de citoyens massicois, notamment l’équipe de planteurs bénévoles de l’association Haie-Magique.

Les chantiers de plantation ont concerné des surfaces de 100 à 1.000 m² prises sur le domaine public :

  • dans des établissements scolaires (lycées Fustel et Vilgenis, Ecole A .Camus),
  • dans des centres municipaux de proximité (Mazarik et APMV),
  • dans des résidences (Allée de Suède, avenue nationale, Tuilerie, Saussaye-Périgord)
  • le long des voies de circulation (martyrs de soweto, talus sncf)
  • dans le parc municipal G.Brassens
  • dans le parc de l’association CIMADE

carte_massy

Objectifs & réalisations

Les objectifs affichés dans la demande de subvention n’ont été que partiellement atteints.

Ce tableau présente le différentiel « objectifs/réalisations » pour la saison 2015-2016. Pour permettre la comparaison, les 4 sites implantés sur le financement « jardins solidaires » n’ont pas été intégrés.

 

Objectifs Réalisé
Nombre de sites à végétaliser 15-18 14
dont pied d’immeuble 4 6
dont bordure des réseaux/continuités 3 5
dont délaissés 10 3
Nombre de plants mis en place 10000 4000
Nombre de journées de plantations 25 18,5
Nb moyen de plants/site 385 286

 

Ce différentiel s’explique de plusieurs manières.

Le nombre de sites à végétaliser a été limité du fait de la nécessité de faire valider les projets par les services techniques de la Mairie. Or notre interlocuteur en Mairie a du assurer l’interim de son responsable et s’est trouvé de ce fait insuffisamment disponible pour traiter nos dossiers.

La Mairie nous a par ailleurs assigné plus de sites en pied d’immeuble que nous l’envisagions initialement, répondant à la demande des habitants. Ces sites sont en général exigus et conviennent mal pour la plantation d’arbres. Cela conduit à réduire le nombre de plants installés.

Choix des sites

Conformément aux engagements pris, l’ensemble de chantiers s’est déroulé sur le domaine public.

L’essentiel des sites plantés relève de la gestion municipale, qu’il s’agisse des délaissés, des pieds d’immeubles ou d’infrastructures municipales (centres sociaux). Dans ce cas, c’est la Mairie qui nous désigne les sites, choisis en fonction de souhaits exprimés par les habitants, des espaces disponibles et des contraintes de cohabitation de nos espaces verts alternatifs avec des formations végétales plus classiques.

Toutefois, nous avons pu organiser quelques chantiers en dehors du partenariat avec la Mairie, en traitant directement avec les parties prenantes. Il s’agissait en l’occurrence d’une association de résidents bénéficiant d’une convention de mise à disposition des espaces collectifs conclue avec le bailleur social et de deux établissements d’enseignements (Lycées Fustel de Coulanges et Vilgenis).

Vous pouvez télécharger le rapport complet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *