Une haie mélangée adaptée à la ville

Le projet écologique et citoyen « haie magique » vise à promouvoir un type de haie mélangée parfaitement adaptée au milieu urbain et accueillant pour la biodiversité.

La haie mélangée est « magique »

Cette haie mélangée idéalement adaptée à la ville est susceptible d’être installée sur des espaces réduits mais également sur de plus grandes étendues. Ne produisant aucun déchet, composée d’essences locales adaptées aux types de sols et au climat de son environnement, elle requiert un entretien réduit et ne supporte aucun traitement phytosanitaire. Parvenue à maturité, elle présente un bilan écologique positif et constitue une ressource au service de la biodiversité urbaine. La haie mélangée se compose d’arbres, d’arbustes, de buissons et de plantes herbacées plantés suffisamment serrés pour créer une densité végétale importante.

La répartition de la strate supérieure (arbustive et arborée) se fait de la manière suivante :

arbustes buissonnants
50%
arbustes intermédiaires
40%
arbres
10%

En privilégiant les essences mellifères il est important que les essences choisies produisent des fleurs et des fruits attrayant pour la faune et pour l’homme. Les essences herbacées doivent être vivaces pour repousser tous les ans. La présence de lianes est conseillée prés des arbres. La plantation d’une bordure fleurie est conseillée de part et d’autre de la haie.

Composer la haie selon le contexte et les besoins

Selon les besoins des propriétaires ou des services écosystémiques que l’on souhaite développer, la haie sera composée d’essences différentes. La taille de la haie sera également à déterminer si l’on veut du bois de chauffage, du BRF voire du bois d’œuvre. La dimension hauteur/largeur est également variable selon les besoins, la surface allouée à la haie et les contraintes légales.

Le choix du type de haie est fonction des usages et de la largeur de la parcelle disponible pour la plantation. Avec moins de 2 mètres ou à proximité de bâtiments résidentiels ou de locaux d’entreprises ou en zone résidentielle, votre haie devra rester basse ou moyenne. Lorsque il est possible de planter sur 3 à 5 mètres de largeur, on peut envisager une haie moyenne, avec un alignement d’arbres sur une haie basse ou une haie ondulée si la surface le permet. Ainsi pour les espaces très réglementés telles que les bords de routes par exemple, on privilégiera les haies basses à croissance rapide. Pour les plantations sur le domaine public ou privé pouvant offrir un largeur et un hauteur importante (parcelles d’une largeur minimum de 5 et 15 mètres) vous pouvez faire la part belle aux arbres de hauteur, avec des alignements sur haie basse, des haies ondulées, voire des grands brise-vent,

types_haies

Un exemple de haie mélangée urbaine

Pour 32 m linéaire on peut planter 100 plants forestiers avec un espacement de 80 cm

  • Espacement entre chaque plant : 80 cm
  • Positionnement en quinconce sur deux rangées
  • 50 arbustes buissonnants, 40 arbustes intermédiaires, 10 arbres
  • 3 lianes
  • 20 plantes herbacées à positionner entre les deux alignements et en bordure
  • Semis de graines en périphérie sur 1 m.

« Arbustes buissonnants »
Aubepine (Crataegus monogyna ou oxyacantha) ; Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) ; Fusain d’Europe (Euonymus europeus). Eglantier (Rosa canina) ; Prunellier (Prunus spinosa) ; Noisetier (Coryllus avellana), Viorne lantane (Viburnum lantana), Viorne obier (Viburnum opulus) Autres : Bourdaine (Rhamnus frangula) ; Camerisier à balai (Lonicera xylosteum) ; Cornouiller mâle (Cornus mas); Chevreufeuille des bois (Lonicera periclymenum) ; Epine vinette (Berberis vulgaris) ; Trôene des bois (Ligustreum vulgare)

Essences spécifiques du climat méditerranéen ou exposition chaude Buis ; Daphné garou ; Ciste ; Neprun alaterne ; Coronille ; Arbousier ; Romarin, Viorne tin ; Fragon ; Amélanchier ovalis ; Chèvrefeuille d’Eturie…

Arbustes intermédiaires (haut de 3 à 6 mètres) 40 %
Charme (Carpinus betulus) ; Erable champêtre (Acer campestre) ; Houx (Ilex acquifolium) ; Poirier franc (Pyrus communis) ; Prunier sauvage (Prunus domestica ; Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia) ; Saule marsault (Salix caprea)
Autres essences : Cormier (Sorbus domestica) ; Alisier (Sorbus torminalis) ; Alisier blanc (Sorbus aria) ; Néflier (Mespilus germanica), Pommier sauvage (Malus sylvestris) ; Genévrier (Juniperus communis)

Essences spécifiques du climat méditerranéen ou exposition chaude
Arbousier ; Amandier ; Cytise de Montpellier ; Erable à feuille d’obier ou de Montpellier ; Olivier ; Charme houblon ; Filaria à large feuilles ; Pistachier térébinthe, Cerisier de sainte Lucie ; Baguenaudier ; Figuier…[/box] [box]Arbres 10 % (supérieur à 7 mètres taille adulte)
Châtaignier (Castanea Sativa), Erable plane (Acer platinoïdes) ; Orme champêtre (Ulmus minor) ; Merisier (Prunus axium)

Essences spécifiques du climat méditerranéen ou exposition chaude
Chêne vert ; Chêne Kermes ; Chêne liège ; Chêne pubescent ; Erable de Montpellier, Micocoulier, Murier…

Comments 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *