Renforcement de la Trame Verte et Bleue

Avec des habitants, des associations et des institutions locales de Massy (91), l'association Haie-Magique installe 29 espaces naturels dédiés à la biodiversité locale et au confort des citadins.

Légende & affichage

Légende et affichage

Légende

Réservoirs de biodiversité princincipaux
Trame Bleue

Affichage

Toutes les Haies Magiques
Etablissements scolaires
Lieux de cueillette ouverts au public
Jardins en permaculture
Aucun
Enjeux de la Trame Verte et Bleue à Massy

Enjeux de la Trame Verte et Bleue à Massy

  Au nord de l’Essonne, à une vingtaine de kilomètres des portes de Paris, la ville de Massy est située aux franges de la plaine d’Orly et du plateau de Saclay. A proximité immédiate, on trouve le bois de Verrières, réservoir majeur de biodiversité, ainsi que les bassins de la Bièvre et de l’Yvette. Massy est également le point de départ de la coulée verte, corridor écologique en direction de Paris, en couverture de la voie du TGV.
  La Ville de Massy couvre 940 hectares, avec une trame urbaine qui représente plus de 70% de sa superficie. Cette trame urbaine qui laisse peu de place à la biodiversité est couplée à un réseau dense de voies ferrées qui scinde la commune en deux entités est et ouest. A cela s’ajoute le réseau viaire qui enclave le parc Georges Brassens, principal réservoir de biodiversité de la commune avec le domaine de Vilgénis et le parc urbain de la tuilerie, récemment réaménagés.
  D’une manière générale, ces réseaux sont responsables de l’isolement des réservoirs de biodiversité et forment des obstacles majeurs aux continuités écologiques : la commune est concernée au sud par la liaison du Parc Georges Brassens à la vallée de l’Yvette par la Butte Chaumont ainsi que par la liaison de la vallée de la Bièvre au parc Georges Brassens et au-delà, jusqu’aux franges d’Orly.

Selon BIODIVERSITA "Elaboration du schéma communautaire de la Trame Verte" - Cahier "MASSY - 2012

Stratégie pour la Trame Verte et Bleue à Massy

Stratégie pour la Trame Verte et Bleue à Massy

  Aujourd’hui, l’essentiel du territoire communal est urbanisé, avec un zonage très marqué de quartiers pavillonnaires, d’habitats collectifs et de zones tertiaires. Au nord et au sud, les deux espaces naturels, le parc de Vilgenis et le parc Georges Brassens, constituent des réservoirs de biodiversité intéressants, avec des habitats remarquables et des espèces protégées, en proximité des bassins versants de la Bièvre au nord et de l’Yvette au sud. Mais entre ces deux espaces naturels, les réseaux ferrés et le réseau viaire représentent un obstacle majeur ; tout autour, la matrice urbaine dense, fortement minéralisée dans les nouveaux quartiers, laisse peu de place pour la biodiversité.
  A défaut d’ouvrage de franchissement des réseaux, on peut envisager une action de longue durée sur le terrain pour occuper des espaces vacants, des délaissés urbains, le long des réseaux, dans les espaces verts des habitats collectifs et des écoles.
  On vise à déployer progressivement un maillage d’espaces verts urbains renaturés, un « pas japonais » constitué de parcelles de quelques centaines de m² soustraites à la gestion et accueillantes pour la biodiversité. On commence par y planter une haie mélangée entourée d’une prairie. La parcelle fait ensuite l’objet d’une gestion différenciée ; l’enfrichement et la régénération spontanée en complément de la plantation sont recherchés.
  Dans le même temps, on s’emploie à restaurer la continuité biologique, en plantant des haies mélangées dans les corridors identifiés, la coulée verte et l’avenue des martyrs de soweto, la route départementale le long du parc G.Brassens et en direction du centre-ville.

Programme de plantation "Massy Durable"

Programme de plantation "Massy Durable"

  Le programme « Massy Durable » s’est déroulé de mars 2015 à mars 2018 et a conduit l'association Haie-Magique à planter à Massy plus de 13.000 jeunes plants forestiers d’essences locales, dans le cadre d’une cinquantaine de chantiers participatifs ouverts aux habitants et à différents publics (scolaires, étudiants filières « paysage »,... ).
  L’objectif du programme était de soutenir la biodiversité locale à Massy, en consolidant les corridors écologiques identifiés par une étude de trame verte datant de 2012 et en créant dans la matrice urbaine un «pas japonais» de micro-réservoirs de biodiversité.
  Une trentaine de sites sur des délaissés, le long des réseaux, voire en pieds d’immeuble, ont fait l’objet d’une ou plusieurs plantations de haies mélangées, sur des linéaires compris entre 10 et 300 mètres. L’emprise de la plantation et un ourlet enherbé tout autour ont été sortis du carnet d’entretien des services techniques.
  Le Conseil Régional d'Ile-de-France, la Fondation Yves Rocher, la Ville de Massy ont financé les plantations. La commune a soutenu activement le projet en mettant à disposition l'essentiel du foncier. De nombreux établissements scolaires de Massy ont hébergé une ou plusieurs plantations.