Les PicoReUses, micro-fermes urbaines expérimentales de Haie-Magique

Ayè, Haie-Magique se lance dans l’agriculture urbaine, en proposant un concept de micro-fermes participatives qui associent une basse-cour et un potager dans un contexte largement végétalisé. Pour en savoir plus sur le projet, c’est par ici ….

Les PicoReUses en quelques lignes

  • Produire en ville

Des œufs frais, des légumes et des petits fruits, exclusivement pour la consommation personnelle des participants.

  • Une démarche collective et citoyenne

Dans un cadre associatif ou au sein d’une institution, s’organiser ensemble pour trier ses déchets, prendre soin d’une basse-cour et d’un potager.

  • Vers une ville durable

Tri sélectif des déchets et recyclage, production vivrière et locale d’aliments  frais, gestion collective d’un projet à forte valeur ajoutée sociale, les PicoReuses transforment la Ville.

Qu’est-ce qu’une micro-ferme urbaine ?

Autrefois, chacun avait chez soi un petit potager avec quelques poules, y compris les plus citadins de nos ancêtres….

La micro-ferme combine une zone de compostage, un poulailler et un jardin potager.

Même sur une surface réduite, il est possible d’entretenir un poulailler et un petit potager, dans le respect des règles de l’art et au prix d’investissements et d’efforts tout à fait modiques.

Les poules sont nourries avec les déchets de table des (familles) participants qui reçoivent les œufs frais en échange. Chaque poule « consomme » environ 150 kg de déchets par an.

Les déchets du poulailler sont compostés pour créer un riche substrat sur lequel les participants cultivent une palette variée de végétaux comestibles avec les méthodes de la permaculture .

En vitesse de croisière, la micro-ferme constitue une boucle vertueuse d’économie circulaire. A partir de leurs déchets , des familles ou institutions produisent pour leur propre consommation (sous réserve de la réglementation applicable) des denrées alimentaires à haute valeur nutritionnelle.

La micro-ferme propose un processus collectif qui occupe les loisirs de 5 à 20 familles (selon la surface). Elle devient rapidement autonome et s’intègre harmonieusement au contexte urbain.

Le réseau PicoReUses

Les PicoReuse sont un réseau de micro-fermes déployé par l’association Haie-Magique en Essonne.

L’association propose un dispositif sécurisé pour installer et mettre en fonctionnement un site d’agriculture urbaine produisant des œufs et des légumes sur une surface réduite, dans un contexte urbain.

L’association co-construit le projet (aspects juridique, financier et technique) avec l’institution ou le collectif et les accompagne dans la mise en place des installations.

Elle assure par la suite un soutien logistique des micro-fermes, la formation des participants et veille au respect des règles sanitaires dans chaque site .

Où et comment se déploie ce réseau expérimental ?

  • Dans le département de l’Essonne (91)
  • Au cœur des villes, dans des lieux de vie et à proximité des habitats
  • Dans les écoles, collèges, lycées, centres d’accueil, établissements médicosociaux, copropriétés privées et logement sociaux, habitats groupés, parcs d’entreprise, associations 1901 (liste non limitative).
  • Dans le cadre d’un collectif de personnes qui souhaitent expérimenter une petite agriculture vivrière.
  • Sur une surface minimale de 300 m², avec la possibilité de clôturer le terrain et un accès à l’eau courante.
  • Sous réserve d’autorisation municipale

Chaque situation étant particulière, nous vous invitons toutefois à nous soumettre votre projet, même s’il ne remplit pas l’ensemble des critères.

Le soutien du Conseil Départemental

Le dispositif PicoReuses est lauréat 2017 de l’appel à projet FITEC du Conseil Départemental de l’Essonne.  A ce titre, les projets de micro-fermes PicoReuses peuvent bénéficier d’une subvention départementale représentant jusqu’à 30% du budget d’investissement.

 

 

 

 

Comments 2

  1. Bonjour
    C’est super mais je vis dans un immeuble comment participer
    Merci
    Bon courage félicitations pour tous vos projets
    Cordialement N’goran Marie-Claude

    1. Post
      Author

      C’est justement fait pour les gens qui vivent dans des immeubles.

      Première étape : trouver un petit groupe de personnes pour porter avec le projet

      Deuxième étape : vérifier que votre pied d’immeuble est bien approprié

      3ème : nous contacter pour monter le projet et aller rendre visite à votre bailleur/syndic de copropriété

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.