Chantier de plantation à la CIMADE de Massy

La CIMADE à Massy accueille des personnes réfugiées et les aide à s’insérer. Depuis sa création l’association a hébergé des milliers de personnes en situation de rupture, d’abandon et de détresse. A Massy la CIMADE gère un site d’accueil et propose un logement à 80 personnes environ. Les locaux administratif sont situés dans l’ancienne demeure de l’historien Fustel de Coulange, à l’intérieur d’un petit parc.

Les objectifs définis par le propriétaire des lieux à propos de son domaine étaient les suivants :

  • Procurer un soutien effectif à la biodiversité locale, dans le respect du cahier des charges « haie-magique », en accord avec les politiques publiques et le SRCE, en installant des haies bocagères sur les parcelles identifiées, notamment en préservant soigneusement l’existant, en densifiant les plantations et en sanctuarisant certaines parties sensibles du site
  • Proposer une démarche participative et pédagogique aux résidents de la CIMADE et au public de Massy en participant aux chantiers de plantation et d’entretien des espaces verts, de manière à leur donner la possibilité de conduire d’autres activités de contact avec la nature (entretien de la haie, cueillette, loisirs au milieu d’une végétation non artificialisée).
  • Réduire les contraintes d’entretien du parc en choisissant des pratiques durables et éco-responsables, et en augmentant les services rendus par la présence de la végétation à proximité des lieux d’habitation

Le chantier de plantation a été conduit en partenariat avec une autre association de Massy, les massyculteurs. L’objectif de cette association est de développer des activités de jardinage collectif sur la ville de Massy. Ils espèrent par ce biais favoriser les rencontres entre massicois et tisser des liens sociaux plus denses. Ils veulent également renouer avec une sagesse oubliée, la tradition du “fait maison”, du refus du gaspillage et du plaisir des choses simples. Leurs activités se déclinent selon trois modèles : jardins partagés, jardins en duo et potagers en carré en pied d’immeuble.
Dans ces trois modèles, les massyculteurs cherchent à sensibiliser à la gestion des déchets, à la préservation des ressources naturelles et au respect du vivant. Le compostage, le recyclage, la récupération et la sobriété en eau, l’absence totale d’intrant chimique, la connaissance des plantes sauvages et de la faune présentes sur les terrains cultivés, forment les bases de leur démarche pédagogique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *